Le Maghreb dans les monuments de Dijon

Visite interactive de Dijon sur le thème « Le Maghreb et la France »

Comme beaucoup de villes de France, Dijon a de tout temps reçu des influences, des personnes du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Ces apports, longtemps très minces, sont aujourd’hui développés par le nombre de Dijonnais qui ont traversé la Méditerranée, à l’occasion de l’émigration, de séjours familiaux ou touristiques. Retrouver ces précédentes empreintes nord-africaines dans les rues, les monuments, les cimetières et d’autres lieux publics de Dijon permet de relire l’Histoire croisée de nos pays d’origine : France, Maghreb, Proche-Orient … ou autres ! Il s’agit de rencontrer des mémoires et des ressentis différents, parfois scolaires (antiquité, croisades, …), parfois douloureux (colonisation, immigration, exils) à propos d’objets, de lieux, qui évoquent ces contacts.

A partir d’une quinzaine de lieux dijonnais, monuments et rues, reflet des échanges (et des conflits) avec le Sud de la Méditerranée, le public est amené, à échanger sur ce que cela évoque selon la part de nos héritages bourguignons et sud-méditerranéens.

DSCN9090Le Maroc sur des places de Dijon : écoutez http://radio-cultures-dijon.com/category/podcasts/bienvenuechezvous/  Dans l’émission du 19 octobre 2014, l’évocation du Maroc  dure 20 minutes à partir de 1 :16 :55 puis 1’34’15 à 1’41’45 (43’15 sont évoqués H. Giraud et le Tafilalet ; la place Darcy et le Cèdre de l’Atlas ;

L’Algérie dans les rues de Dijon écoutez http://radio-cultures-dijon.com/category/podcasts/bienvenuechezvous/  Dans l’émission du 26 octobre 2014, l’évocation de l’Algérie dure 20 minutes de :22 :20 à 30 :35 et de 35 :10 à 43 :45. Sont évoqués : Vaillant, Chanzy, Foucauld, Bombonnel, Zermati , le Zouave, Yahya, Ben Hamid, Barich, Ouhab, fusillés en 1944

La Tunisie dans les rues de Dijon écoutez http://radio-cultures-dijon.com/category/podcasts/bienvenuechezvous/  Dans l’émission du 2 novembre 2014, l’évocation de la Tunisiedure 20 minutes dee 08 :15 à 13 :45 puis de 16 :50 à 23 :00. Sont évoqués Le Mont Affrique ; les Kroumirs (Khmir), Jossot, Monastir, Menzel Kamel, Bourguiba Junior

 

One Reply to “Le Maghreb dans les monuments de Dijon”

  1. Né en 1943 à El Eulma – ex Saint-Arnaud ou « Satarno » -, en petite Kabylie, descendant de Pieds-Noirs depuis 1840, toujours attaché à mes racines multiculturelles, je suis retourné 4 années en coopération à Alger, entre 1968 et 1971. Je travaillais à l’Institut d’Etudes Nucléaires d’Alger et, avec une équipe, nous effectuions des datages par le carbone 14 pour nos « clients »
    archéologues du Musée du Bardo dirigé à l’époque par l’éminent Mouloud MAMMERI.
    Actuellement, je conserve le contact avec cette mouvance, au sein de l’A.F.A. – Association FRANCE – ALGERIE -, dirigée par Arnaud MONTEBOURG, succédant à Jean-Pierre CHEVENEMENT.
    Je continue à m’intéresser à tout ce qui intéresse « l’axe berbère » : j’ai participé quelques temps aux travaux de la Maison pour l’Union Méditerranéenne et suis resté en relation d’étude et de réflexion jusqu’à son décès avec mon amie
    Djemaa DJOGHLAL, de Khenchela, proche de l’ethnologue Germaine TILLON.
    Je reste à l’écoute de tout ce qui pourrait se faire de sérieux pour tout se qui se réfère à l’évolution de cette culture et serais
    prêt à m’engager dans cette voie.
    Claude ROUSSILLOT cvr_pn@laposte.net

Répondre à ROUSSILLOT Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *